Quotidien SAS : comment monter une SAS ?

Il s'agit de la forme juridique la plus populaire de France, classée deuxième parmi les sociétés les plus nombreuses sur le territoire français. La sas ou société par actions simplifiée est une entreprise avec un ou plusieurs associés (dans le cas où l'associé est unique la SAS devient SASU) avec une vocation commerciale. La responsabilité des associés est limitée par leurs apports pour constituer le capital social de la SAS.

La création d'une SAS doit suivre des étapes d'une démarche administrative obligatoire qui aboutit à l'obtention d'une immatriculation. Voici ces étapes :

  • Obtenir le dossier de création du CFE.
  • Rédiger les statuts de l'entreprise. La signature et la paraphe de tous les associés est obligatoire.
  • Ouvrir un compte à l'ordre de la société et y verser les fonds.
  • Publier la constitution au journal des annonces légales.
  • Déposer le dossier au CFE, au greffe du tribunal ou à la chambre des métier.

Il y a aussi quelques formalités facultative lors de sa création ainsi que dans le sas à l'image de la rédaction d'un pacte d'actionnaires, la nomination d'un commissaire aux comptes ou d'un commissaire aux apports.

Les postes de dépenses

La création de la SAS nécessite de sortir son portefeuille pour payer quelques frais tels que :

  • La rédaction des statuts.
  • La publication d'un avis de constitution aux JAL.
  • L'immatriculation.